top of page

Triste Pantin!

Je viens de découvrir la vidéo du Maire de Pantin…Voilà ce qu’il dit :


« Cette année, j’ai décidé de placer les vœux de la municipalité sous l’égide de l’égalité entre les hommes et les femmes… et (ajoute-il) de la lutte contre les violences faites aux femmes ! Pantin s’appellera Pantine pendant un an. Nous ajouterons un « E » pour interpeller sur cette égalité qui n’est pas encore parfaite… »


C’est un gag à la Desproges, me suis-je d’abord dit. Encore un coup du Gorafi ? J’ai donc éclaté de rire.


Puis j’ai remis la vidéo, je l’ai visionnée une seconde fois. Et là, franchement, j’ai cessé de rigoler ! … Non seulement le maire était sérieux mais, en plus, il avait l’air de croire en ce qu’il disait.


Ajouter un simple « E » pour lutter contre les violences faites aux femmes, fallait le trouver !


Je me pose quand même cette question : « Ils ont réfléchi pendant combien de temps à la mairie pour pondre un truc pareil ? »


J’imagine le débat quelques semaines avant l’annonce :


- J’ai une idée dit l’un !

- Vas-y dit l’autre !

- Et si on faisait cette année un badge « Touche pas à ma femme » pour lutter contre les violences.

- Pas possible. Trop machiste !

- Touche pas AUX femmes alors !

- Non, ça fait trop DSK !

- TA femme, peut-être ?

- Ça ne va pas la tête ? Les Homosexuels pourraient se trouver discriminés !


J’ironise simplement pour montrer le niveau de ce qu’a dû être leur réflexion.


Je suis une femme et en tant que telle, j’aimerais dire ce que je pense de ce « E » censé défendre la cause de mes congénères. Tout d’abord, je considère que l’égalité est un concept fumeux où l’on met tout et n’importe quoi. En tant que femme, je n’ai pas le désir d’être l’égal d’un homme. J’ai plutôt envie d’avoir la liberté de m’épanouir comme je l’entends. C’est très différent.


Derrière ce « E », on sent le mouvement de pensée woke. C’est terrible qu’une minorité arrive à faire tant de dégâts. Dernièrement, une amie m’a confié que sa fille de 15 ans était rentrée du lycée en lui disant « Maman, je ne sais pas encore de quel genre je suis ! »


En tant que Femme, je suis profondément choquée qu’on tente d’effacer les particularités qui nous différencient des hommes.


Pour en revenir à ce fameux « E » qui, soi-disant, sert à mobiliser contre les violences faites aux femmes, je le trouve pathétique !


J’imagine une femme battue écoutant le message du maire… Ce n’est pas d’un « E » dont elle aurait besoin mais d’une équipe de travailleurs sociaux pour la sortir de là !


Des combats féministes, il y en a encore beaucoup à mener ! Par exemple, on pourrait s’activer un peu plus pour que les femmes puissent avoir une formation diplômante lorsqu’elles sont restées longtemps à la maison pour élever leurs enfants. On pourrait aussi agir pour que les jeunes filles, dans les quartiers difficiles, puissent s’habiller comme elles le souhaitent sans se faire insulter. Qu’elles puissent aussi s’asseoir à la terrasse d’un café sans risquer des problèmes. Je connais mon sujet puisque j’ai habité à Lille sud dans un foyer de jeunes travailleurs. J’aurais d’ailleurs beaucoup à dire sur le sujet !


Monsieur le maire de Pantin, j’aimerais vous dire qu’en tant que femme, j’attends de vous que vous cessiez de céder aux sirènes du Wokisme et que vous agissiez fermement en prenant des décisions intelligentes et, surtout, utiles!


Mais pour cela, il vous faudrait un peu de courage !


La grande question : En avez-vous ?


81 vues5 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page