top of page

Réacs, je vous aime!



J’ai souvent écrit sur l’intelligence artificielle et le transhumanisme. Si je reviens aujourd’hui sur le sujet, c’est parce qu’en ce moment, je lis « Moi Oméga » d’Erwan Barillot. C’est une fiction sur le sujet mais une fiction, hélas, proche de la réalité.


Ça fait 15 ans environ que je me dis que le mouvement transhumaniste est dangereux pour l’humanité.


Je me souviens, tout au début, quand j’en parlais autour de moi, on me regardait étrangement. On me faisait gentiment comprendre que je m’inquiétais pour rien !


Le premier qui a attiré mon attention sur le sujet, c’est l’artiste et homme d’affaires Thierry Herman (découvert via Facebook). Il vit dans un endroit assez glauque à Lyon : La « Demeure du Chaos ». J’y suis allée deux fois.


Il y aurait long à dire sur ce type qui évolue, comme il le dit, dans un musée. En réalité, sa demeure ressemble à une maison hantée en carton pâte. Ce type m’a intriguée pour trois raisons :


- Il vouait, d’une certaine manière, un culte à Matrix.

- Il y avait beaucoup de symbolisme dans ses œuvres.

- Il avait son propre réseau Internet !


Par la suite, j’ai suivi d’autres artistes sur le Net qui créaient des œuvres virtuelles.


Voilà donc comment j’ai découvert le transhumanisme, la noosphère et le métavers. Si vous êtes néophyte dans le domaine, tout cela doit vous paraître opaque.


Commençons donc par le début : Tout d’abord, qu’est ce que le transhumanisme ?


C’est un mouvement de pensée international. Aujourd’hui, son plus gros investisseur est Google mais il y a aussi derrière des types comme Elon Musk… Pour faire court, on y trouve essentiellement les GAFAM. Précision importante : Ce mouvement a des moyens financiers considérables !


Que cherchent les Transhumanistes ?


Ils souhaitent augmenter les capacités physiques et mentales des humains et, pourquoi pas, les rendre un jour immortels !


Utiliser le progrès pour nous rendre la vie plus facile, plus heureuse, plus douce, plus longue... Vu comme ça, ce serait presque le rêve, n’est-ce pas ?


Ils ont d’ailleurs des arguments imparables pour nous convaincre que leur cause est juste ! Par exemple, ils sont à l’origine de ces fameuses usines à bébés où l’on sélectionne déjà les embryons. Et là, ils avancent que c’est pour éviter aux parents d’avoir un enfant malade ou faible.


Dans le même esprit : À l’université de Cambridge, cet été, les chercheurs ont réussi à fabriquer un embryon humain à partir de simples cellules souches. Et vous savez quoi ? Son cœur s’est mis à battre ! Il a vécu 8 jours !


J’entends déjà les féministes Woke : Formidable ! Plus besoin des ventres des femmes pour se reproduire ! Dans le futur, nous pourrons utiliser un incubateur pour donner un enfant à toutes celles et ceux qu’ils en désireront un !


Allez, encore un petit exemple ?


Vous ne le savez peut-être pas mais nos données numériques explosent. Le stockage commence à devenir ingérable. Donc, des biologistes (oui vous avez bien lu : Je n’ai pas parlé d’informaticiens) ont trouvé la solution : Ils ont codé les données informatiques sous forme d’ADN. Tout ça tient dans de minuscules capsules qui resteront intactes 40 000 ans !


Là encore, ils avancent que c’est pour notre bien, que cela va aider à moins polluer. Quel humanisme ! Et détruire, les données, ils y ont pensé ?


En réalité, quand on creuse le sujet, on se rend compte que ce mouvement n’a rien d’humaniste du tout. Il est en plus très élitiste. Il asservit les humains par « l’intelligence» artificielle et il cherche à lui pomper le cerveau jusqu’à la moelle. Nous sommes devenus des produits, des objets de consommation qui servent les intérêts de ceux qui sont à la tête du mouvement.


Comment parviennent-ils à faire de nous leurs esclaves inconscients ?


En nous faisant tous venir sur Internet et, bientôt, dans le métavers. Bienvenue dans cette grande aventure qu’est la noosphère !


Que veut dire tout ce charabia ?


Je vais prendre la définition d’Erwan Barillot: La noosphère ou « sphère de l’esprit », c’est la sphère qui surpasse la biosphère. C’est un lieu où tous les esprits humains communiquent ensemble par un réseau... virtuel.


On participe donc tous à créer le monstre !


Laisser des likes ou des commentaires sur un réseau, faire des recherches sur le Net, communiquer par mail, fait de vous, d’une certaine manière, une cellule qui compose ce monstre virtuel.


Pour les transhumanistes, Internet c’est Dieu ; car il y a vraiment quelque chose de christique dans leur démarche !


En fait, on crée, sans même nous en rendre compte, un gigantesque égrégore !


Vous imaginez le nombre de personnes sur la planète qui laissent les traces de leur passage sur le Net en donnant des informations sur eux ? Est-ce que vous arrivez à imaginer la taille de ce monstrueux Léviathan ?


En plus, l’ensemble des datas (des données) qui alimentent cet univers virtuel est continuellement en expansion !


Vous n’avez pas Facebook, twitter, Instagram, Snapchat, LinkedIn, Viadeo, Instagram, Quora ou autres réseaux ? Vous pensez échapper à cela ? Eh bien, sachez que chacune de vos visites sur le Net est pistée et donne des informations sur vous. Vous avez une identité virtuelle ! Vos géniteurs, dans ce monde-là, sont les Gafam (Donc les transhumanistes) !


Bientôt, on se retrouvera dans le métavers. Qu’est-ce que c’est ?


C’est une nouvelle dimension et elle sans limites ! Quand vous serez dans ce monde virtuel, vous pourrez absolument tout faire, tout être !


Sans doute, pensez-vous que vous êtes bien loin de tout ça et que cela ne vous concerne pas… Je vous arrête tout de suite : Si vous me lisez, c’est que vous êtes déjà dans cette dimension !


Bon, concrètement, ça va se présenter comment, dans la vie de tous les jours ?


Allez, juste quelques petits exemples :


- Vous êtes fatigué(e) ? Vous avez envie de voyages ? Pas besoin de partir à l’autre bout de la terre. Un casque fera l’affaire et vous partirez très loin ! Vous pourrez même avoir des sensations, des odeurs… Plus besoin de sortir de chez vous ! En plus, vous contribuerez à moins polluer la planète !


- Vous souffrez d’une grande timidité ? Vous avez peur d’aborder les gens ? Pas de problème ! Dans le métavers, vous pourrez avoir un avatar qui vous permettra de faire ce que vous voudrez, avec qui vous voudrez ! Vous pourrez même faire l’amour et ressentir des sensations comme si vous y étiez ! Tuer ne sera plus un problème ! Vous pourrez devenir en toute tranquillité un serial killer !


Le plus inquiétant, c’est que la machine est déjà lancée… Combien de jeunes, par exemple, passent aujourd’hui par des sites de rencontre pour avoir une relation ? Terminés les regards échangés à la terrasse d’un café, finis les slows langoureux et la drague, aujourd’hui on laisse des likes sur un profil, sur le Net, avec un Smartphone !


Si ça continue, quand un humain rencontrera un autre humain physiquement, il aura peur de lui car il aura l’habitude de relations dématérialisées ! D’ailleurs, si vous réfléchissez et que vous regardez autour de vous, vous verrez qu’on en est pas loin !


Internet, enfin, n’augmente pas les capacités des humains mais les diminue. Regardez ce qui se passe avec l’écriture ! On revient aux signes et aux symboles !


Ce monde me terrifie car, comme dirait Olivier Rey, Mathématicien et Philosophe : « On voit toujours ce que nous apporte le progrès mais jamais ce qu’il nous a retiré. »


Je finirai ce texte en disant que je suis très fière d’être une « réactionnaire » plutôt qu’une

progressiste.


En effet, dans le mot réactionnaire, on entend « réaction » et c’est plutôt positif de réagir quand on se sent pris au piège dans une masse impassible qui glisse doucement mais sûrement vers des abîmes effrayants !

99 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page