Petit Ange pervers

Il était une fois, une nuit de pleine lune, un loup qui était convaincu qu’il mangerait l’enfant... Sauf qu’il ne savait pas que l’enfant, cet être sadique et pervers, avait été loup dans une autre vie.


Aussi le cher petit ange aux frêles épaules s’allongea doucement près de lui et se laissa engloutir sans bouger... Le loup, heureux et satisfait, s’endormit.


C’est alors que surgit de nulle part un couteau à la lame affutée qui le déchira de l’intérieur...La douleur fut violente, terrible. Le sang coula à flots.


Sous le ciel étoilé, l’enfant, nue, sortit du ventre et se mit à grandir, grandir. Son corps parfait ressemblait à une déesse grecque qu’on appelait autrefois Athéna...


Elle s’assit tranquillement près du loup.


Celui-ci, les yeux plein de larmes, supplia la créature belle et démoniaque, d’abréger ses souffrances. Ce qui était intolérable pour lui, ce n’était pas la douleur, c’était l’humiliation !


Elle, assise sur le bord du lit, jouissait de voir le pauvre loup ainsi humilié.

Au fond de ses yeux noirs, des flammes dansaient.


Elle enfonça sa main délicate dans la plaie chaude du ventre et, dans un plaisir extatique, lui fouilla les entrailles. Tandis que le loup hurlait, elle explosa de joie.


A l’aurore, quand le calme fut revenu, elle pansa les plaies du supplicié avec une infinie douceur. Pendant des jours et des jours, des nuits et des nuits, féline, elle lécha ses blessures jusqu’à la cicatrisation.


Exquises caresses...


Et quand le loup fut remis de ses blessures, alors elle le tua.

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

IVG