Donnons une entité juridique aux machines

Je viens d’apprendre qu’Auchan allait ouvrir son premier magasin d'alimentation sans personnel en mars 2019. Les seuls humains présents dans l’enseigne seront les consommateurs. Je dois dire que ça me désole mais c’est inévitable ; ce type de concept n’est qu’un début. Voici un autre exemple des conséquences de l’Intelligence Artificielle : Progressivement, les agences bancaires ferment. Les clients sont invités à « chater » sur Internet avec des conseillers. Certains consommateurs trouvent ça génial puisqu’il n’y a plus besoin de se déplacer. Dans les usines, on automatise tout ! Regardez comment ça se passe chez Amazon ! Moins d’humains que de machines ! Je pourrais parler aussi de Doctolib qui permet de prendre des RDV en ligne avec le corps médical. Ce serveur supprime progressivement des postes de standardistes. Que dire encore des maisons d’édition, des libraires, des journaux qui voient leurs chiffres d’affaires fondent comme neige au soleil. Aujourd’hui, beaucoup vont chercher l’info sur les réseaux sociaux. On reçoit les articles directement sur nos téléphones. Des métiers disparaissent et nos comportements changent. L’Intelligence Artificielle est partout. Qu’on le veuille ou non, nous assistons à une véritable révolution qui amènera à des changements sociétaux et comportementaux importants. Je vous conseille de lire sur le sujet le livre de l’anthropologue Pascal Picq : « L'Intelligence artificielle et les chimpanzés du futur ». Il n’y a pas que des métiers qui disparaissent et qui se transforment. Par exemple, dernièrement, trois bébés OGM sont nés ! Grâce à la technique Crispr-Cas9, dite des "ciseaux moléculaires", les chercheurs ont supprimé le gène CCR5 pour rendre les bébés résistants au virus du SIDA. Autre exemple : En Suède de nombreuses personnes se sont fait implanter sous la peau des puces électroniques. Ca leur sert à payer ou à être reconnu automatiquement. Bientôt, des puces cérébrales seront implantées pour développer les facultés intellectuelles. La Chine et les Etats-Unis sont champions dans le domaine de l’Intelligence Artificielle. Et pendant ce temps- là, nous, en France, on a notre fameux grand débat ! Vous, je ne sais pas, mais moi, je n’ai pas entendu un mot sur l’Intelligence Artificielle ! En France et plus largement en Europe, on peut dire que nous sommes nuls dans le domaine ! Alors qu’on veut qu’il y ait moins de gilets jaunes, on est tout simplement entrain d’en créer plus parce qu’on est toujours à régler les problèmes dans l’immédiateté, sans réfléchir deux minutes à une vision à long terme ! J’avoue que ça me sidère. Que manque-t-il à nos politiques ? Des couilles ou un cerveau ? Face à l’Intelligence Artificielle s’offrent deux solutions : Soit on la rejette, soit on l’intègre. Si on rejette l’IA, nous deviendrons des sortes de sous-humains. Nous serons des animaux domestiqués et nous attendrons gentiment qu’on nous serve la pâtée. Rejeter l’IA, ce serait comme si les premiers hommes avaient décidé de rejeter la maîtrise du feu au prétexte qu’il était dangereux ! Nous stopperions nette notre évolution alors que les autres géants (Chine et USA), eux, font des bonds en avant. Si en revanche on intègre l’IA, on accompagne l’évolution. Au lieu d’en faire quelque chose de négatif, on l’utilise pour rendre l’existence plus facile et vivre dans de meilleures conditions. Mais pour cela, il faut qu’il y ait une véritable volonté politique et une prise de conscience générale des citoyens. Pour ma part, je tente de faire mon rôle de citoyenne en écrivant sur le sujet et en posant des questions. Pour moi, s’interroger, c’est avancer dans la réflexion. Voici quelques questions que j’aimerais voir émerger dans ce fameux grand débat : - Pourquoi l’Europe ne crée-t-elle pas son propre réseau Internet pour protéger les données de tous les citoyens ? Pour le moment, ce sont les USA qui récupèrent toutes nos données personnelles! - Quand allons-nous donner une identité juridique aux machines pour pouvoir taxer les grands groupes ? - Quand allons-nous créer un organisme mondial qui placera des garde-fous autour de l’Intelligence Artificielle ? Pour éviter, par exemple, que des usines à bébés parfaits fleurissent un peu partout. - Pourquoi n’investissons-nous pas davantage dans la recherche ? - Comment garder nos chercheurs en France ? Pour l’instant beaucoup partent à l’étranger où ils sont payés de 100 à 1000 fois plus ! - Comment allons-nous développer l’intellect des enfants alors que celui-ci, pour le moment, régresse à cause des tablettes, ordis, jeux, téléphones ? - Quand allons-nous repenser l’école dans sa globalité ? - Pourquoi, dans les filières professionnelles, apprenons-nous toujours aux jeunes à travailler sur des machines qui, nous le savons, auront disparu quand ils arriveront sur le marché de l’emploi ? - Pourquoi accepte-on qu’un quart des élèves sortant de sixième de savent pas lire et que pouvons nous faire pour changer ça ? Des questions comme celles-là, il y en a beaucoup d’autres. Pour terminer, je dirai que si on continue à faire l’autruche, on aura une population où les écarts entre les classes sociales empireront et des gilets jaunes, il y en aura de plus en plus ! Les politiques, pour le moment, ressemblent à des prestidigitateurs qui feraient sortir des lapins de leur chapeau. Sauf que, vu la situation, on n’a plus besoin de tours d’illusion mais de prises de décisions pour préparer les générations à venir.


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout