top of page

Catherine est en manque!

Dernière mise à jour : 15 mai 2020

Bonjour Docteur.

Où dois-je m’installer ?

Sur ce fauteuil ou sur ce canapé anglais ?


Vous vous en moquez ?

Bien... ce sera le canapé, je suis si fatiguée !


Si je suis là, c’est que je n’en peux plus.

Sans cesse, j’ai des envies de sexes !


Je vous choque ?

Non ?

Ah...C’est étrange...J’aurai cru que...

Enfin quand même.

Tant pis.


Faut me comprendre, j’ai 52 ans, je vie toute seule avec mon poisson: Érection!


Pourquoi je l’ai appelé comme ça ?

Parce que le type qui me la vendu en avait une grosse ce jour- là. Oh pas pour moi hélas, mais pour les nichons 90C de ma voisine de pallier qui m’accompagnait. Ah celle-là, elle ne souffrait pas de frigidité ! Quelle salope !


Comme ça : « Pas de vulgarité s’il vous plaît » ?

Mais Docteur, comprenez que venant de ma bouche de frustrée, ce n’est pas une grossièreté mais bien au contraire, c’est une marque d’admiration : Une véritable « congratulation » ! 


D’ailleurs c’est simple, depuis qu’elle a déménagé, je suis en  dépression.

Parce que, voyez-vous,  avec elle, c’était un véritable défilé : des blonds, des grands, des bruns...que des apollons !


Et moi, derrière mon œilleton, quand je les voyais s’embrasser à la porte d’entrée, je vous assure que j’en bavais. J’étais même, pour ne rien vous cacher, furieusement excitée. Je prenais mon pied !


Faut me comprendre : C’est difficile de se contrôler quand on est coincée comme un manche à balai...


Enfin bref, toujours est-il que, maintenant, à part mon couillon de poisson, il n’y a plus un type au portillon pour me faire bander les tétons !


Vous vous rendez compte ?

Non ?

Dites : Vous le faites exprès ?


En vingt ans, pas une seule proposition !

Ma vie sexuelle, c’est le désert, le néant, le vide.


Pour assouvir mes fantasmes, je rêve... oui je rêve ... vous ne pouvez pas savoir...

Un vrai cauchemar !


Mes draps sont usés.

Mon lit est fatigué et moi, je suis désespérée !

J’en ai marre de fantasmer, je voudrai consommer !


Je ne comprends pas...Qu’est-ce que les autres femmes ont de plus que moi ?

Docteur, répondez-moi !


Tout ?


Silence...


Comment çà, tout ?


Vous voulez dire que je n’ai rien ?

Rien pour plaire?

Vous êtes sûr?

Ah...


Silence...


C’est ennuyeux tout de même...J’aurai cru que...

Bien, je ne vois plus qu’une solution...Payer pour baiser !


Dites Docteur, vous, vous  prendriez combien ?



49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Mortibus

Comments


bottom of page